Rencontre avec l’association « le Cygne Blanc »

Modifier la taille de police : A A A

lundi, 19 septembre 2016 | Par | Catégorie: Liste des derniers articles, Paranormal

2016-09-19_18-45-47

Le dimanche 18 septembre 2016, le GEEPI avait rendez-vous avec l’association « Le cygne blanc » à la salle polyvalente de Verneuil sur Serre (Aisne). Ce jour là une conférence était programmée sur le thème des « corps énergétiques ». Conférence donnée par Anoushka Bulthe (psychologue de formation), qui venait de Belgique, qui est l’une des responsables de l’association « Au-delà » (http://au-dela.be). C’est environ 60 personnes qui étaient réunies dans la salle pour écouter attentivement Anoushka.

La conférence

img_1554

Anoushka Bulthe à gauche et Thierry Gorez à droite

Anoushka fit alors l’énumération des différents corps dont l’être humain est composé, en particulier du corps éthérique et du corps psychique (ou astral, émotionnel). Elle nous expliqua comment elle est arrivé à voir les auras et comment celles-ci pouvaient être importantes pour les personnes qui s’investissent dans les activités thérapeutiques (comme le magnétisme). On comprend alors que l’aura éthérique peut présenter certaines « fractures » (ou fuites) ou autres congestions et qui se répercutent alors sur le corps humain de différentes façons (douleurs, problèmes cutanés, dérèglements fonctionnels au niveau des organes …).

On comprend également que l’aura psychique peut être de différentes couleurs et qu’il est alors bien plus volubile au niveau des couleurs que le corps éthérique puisque sa coloration dépendrait essentiellement de l’état émotionnel du moment.

Lors de cette conférence Anoushka survola également le sujet des chakras en expliquant leurs relations par rapport aux qualités/défauts constatés chez l’être humain. Une excellente conférence ponctuée d’exemples par les expériences vécues d’Anoushka, puisque plus que d’en parler d’une façon théorique elle perçoit réellement ces corps et peut donc en expliquer les différentes nuances, tant sur la forme, la couleur que sur la densité.

 Une pause s’impose …

Suite à la conférence qui a duré environ 1h30, nous avons profité gentiment d’un moment de détente autour d’un café et d’un morceau de gâteau. Sans aucun doute, le public est vraiment gâté ! Mais ce public n’est pas un public comme un autre, car la majorité des gens qui assistent à ces réunions bimensuelles sont généralement concernés par le deuil, plus particulièrement le contact avec leurs chers disparus. Aussi, la deuxième partie de ces après-midi est alors consacrée aux prises de contacts avec les décédés. C’est donc un moment fort attendu par le public qui est souvent dans l’attente d’un signe, d’un réconfort, ou d’une réponse à un questionnement personnel. Les personnes souhaitant avoir un contact auront alors déposé, au moment de la pause, les photos qui seront utilisées comme support par Thierry Gorez, le médium de l’association, pour prendre contact avec ces différents décédés.

L’objectif de cette association, comme il est stipulé sur son site internet (http://www.association-lecygneblanc.com), est d’apporter une aide morale et désintéressée aux personnes en souffrance confrontées à l’épreuve du deuil, en organisant des rencontres avec des médiums, des conférenciers, des expérienceurs qui témoigneront de leurs propres expériences et répondront à vos interrogations.

L’émotion est au rendez-vous

A la fin de la pause, tout le monde regagne sa place. Tout le monde sait également que toutes les photos ne pourront livrer leurs messages tant le temps et l’énergie de Thierry Gorez sont limités. Alors, dans la salle, on espère que sa propre photo sera choisie et si ce n’est pas aujourd’hui on espère tout autant que cela sera le cas la prochaine fois.

Quoiqu’il en soit, voilà Thierry qui se met debout et qui parcoure des yeux les photos en saisissant alors la première. Il la montre au public cherchant à qui elle appartient. Et puis, il commence une énumération de détails qui lui viennent à « l’esprit ». Des détails souvent étonnants, bluffants, des précisions que seules les personnes concernées peuvent connaître. S’ensuit des sourires parfois à ces énumérations tant Thierry sait marier l’humour au sujet délicat de la mort. Puis l’émotion se fait parfois plus forte à d’autres moments révélant alors une vrai détresse chez ceux qui sont restés parmi nous. Mais finalement j’y ai perçu beaucoup de soulagement et une réponse à des espoirs. Ce sont là des histoires intimes qui se délivrent et qui se succèdent. Ce sont là des histoires qui touchent tout un public tant l’émotion que suscite les histoires personnelles est forte et qui font de celles des autres un peu la nôtre également.

En guise de conclusion …

Le travail de l’association « Le cygne blanc » est formidable. Il l’est par l’excellente ambiance qui se constitue autour de ces réunions, il l’est par la chaleur humaine qui émane des personnes qui organisent ces événements et il l’est surtout par l’approche qui est faites de la mort et dans la manière de délivrer les messages. J’ai été particulièrement marqué par l’humilité et l’humanité dont fait preuve Thierry Gorez lorsqu’il communique ce qu’il perçoit car la mort est un sujet complexe qui n’est pas vécu de la même manière par tout un chacun.

Ces réunions sont particulièrement importantes, parce qu’elles assurent un relais entre nous et nos chers disparus et elles ont cette particularité, plus généralement, de créer un lien entre la spiritualité et la matière. Une relation dont l’humanité a de plus en plus besoin pour s’ancrer dans une dimension plus saine.

Nous ne pouvons que souhaiter une bonne continuation à l’association « Le cygne blanc ». Association que nous allons continuer à suivre bien évidemment et que je remercie pour l’aide apportée à tout ceux qui sont dans le besoin.

Patrice, pour le Geepi

 





Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Complètez l'opération en chiffre dans la case ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.