Enquête ufologique n° 5 – Ovnis à Royaucourt (Oise – 60)

Modifier la taille de police : A A A

mercredi, 18 novembre 2015 | Par | Catégorie: Enquêtes, Liste des derniers articles

2015-11-16_21-21-25

C’est le 20 juin dernier que nous avons rencontré un nouveau témoin d’ovni dans le village de Royaucourt, dans l’Oise. Notre témoin, que nous appellerons Monsieur Z, a connu 4 grands épisodes ufologiques dans sa vie. Des expériences loin d’être identiques et toutes aussi surprenantes les unes que les autres.

Un premier contact atypique

Nous sommes en été, dans les années 80 (la date n’a pu être plus précise), dans le département du Nord-Pas de Calais. Notre témoin a alors une dizaine d’années. Il fait nuit, le ciel est dégagé, une belle nuit d’été. Notre témoin rentre alors à pied d’un mariage avec son père, sur les coups de 5h du matin. En chemin, un phénomène lumineux attire leur regard. A environ 500m d’eux, ils observent alors tous les deux 6 objets lumineux de formes ovales et de couleur jaune pâle. Ces six objets sont positionnés en deux colonnes de 3 objets chacun. Et à tour de rôle, les objets effectuent des mouvements oscillatoires de droite à gauche, puis de gauche à droite, se croisant les uns les autres dans le silence le plus complet.

L’observation dure environ 5 minutes avant que ces six objets ne se fondent en un seul puis en arrive à disparaître comme par enchantement.

De cet événement, il restera un souvenir gravé dans l’esprit de notre témoin. Pourtant jamais, Monsieur Z. et son père, ne reparlerons de ce qu’ils ont vu cette nuit là.

Il faut noter la distance importante entre nos témoins et ces objets. A cette distance, il est impossible d’identifier clairement l’origine de ce phénomène, qui plus est dans la nuit. Néanmoins, le comportement très curieux de ces objets, qui s’agitèrent dans une valse céleste avant de disparaître mystérieusement, laisse à penser que nous sommes bien en présence d’un phénomène ovni.

Comme souvent, ce type d’objet disparaît quelques minutes voir quelques secondes après leurs observations. Si bien que la question reste posée qui de savoir combien de temps encore cette présence aurait durer si personne n’avait observé le phénomène.

Il semble également qu’il existe autour du phénomène ovni une capacité particulière de l’homme à l’oublier. Peut être est-ce du à l’ambiguïté de qui est alors perçu et qui est difficile à partager ou encore à un manque de connaissance vis à vis duquel nous nous rattachons à des explications rationnelles pour mieux éluder la question d’un phénomène anormal.

L’étonnante observation de 1997

C’est le printemps 1997, notre témoin a grandit. Il est âgé d’une vingtaine d’années désormais et comme tous les jeunes de son âge il aime sortir entre amis. C’est un soir de printemps qu’il décide avec 7 amis de partir au casino de Forges les Eaux (département de Seine Maritime). Sur la route départementale D915 (entre Gournay en Bray et Forges les Eaux) le groupe décide de faire une pause pour que certains satisfassent un besoin naturel. Il est entre 22h et 23h, le ciel est dégagé, et les 2 voitures qui embarquaient notre 8 témoins sont stationnées en bord de route dont de nombreux champs en bordent les limites droites et gauches.

C’est après quelques secondes à l’extérieur de leurs véhicules que nos témoins virent ce qui ressemblait alors un immense disque (de plusieurs dizaines de mètres), de couleur blanc-gris à l’aspect quelque peu cotonneux dont les contours n’étaient donc pas bien marqués. Ce disque était très lumineux et avait un mouvement silencieux. Tout d’abord au dessus d’un champs de l’autre côté de la route, le disque tournait non seulement sur lui même mais il imprimait également des mouvements circulaires au-dessus des champs sur lesquels il lévitait. Puis quelques secondes plus tard, ce disque, dans son déplacement circulaire, traversa la route se porta au dessus de nos témoins. Monsieur Z. estima que le disque était à une hauteur de 20 à 30m, au-dessus de leur tête.

Le groupe prit aussitôt peur. Les voitures démarrèrent rapidement et s’éloignèrent du site où se tenait le phénomène, dans la plus grande stupeur. Le reste du chemin se faisant sans encombre, les jeunes gens sont repartis dans l’esprit de jouer au casino et oublièrent quelque peu cette si curieuse aventure.

Abduction ?

Nous sommes en mars 2013, et l’expérience que va alors vivre Monsieur Z. est peut être la plus surprenante qui soit. Ce jour de mars, il est 2h du matin. Notre témoin aime bien prendre l’air lorsqu’il ne dort pas et décide alors de sortir dans son jardin. Il ne lui faut pas bien longtemps pour percevoir quelque chose d’anormal au-dessus de sa maison. Il perçoit alors un grand disque au dessus de sa maison, stationnant à la verticale et silencieux. Il émane de lui une couleur complexe formée de rouge, jaune et orange qu’il est difficile de reconstituer graphiquement. Étrangement, il est peu lumineux mais ses contours se font précis visuellement. D’ailleurs, Monsieur Z. ne verra jamais le dessus de ce disque. Il perçoit alors dans cette forme circulaire, dans le contour le plus extérieur, des petits disques de lumière (semblable à de gros spots) dont émanent une lumière de chacun d’eux. Plus au centre de ce disque, il aperçoit un grand ensemble de bras mécaniques semblant tourner sur eux-même, au milieu desquels il y a un autre point lumineux (qui d’ailleurs déterminera également le centre de l’aéronef).

Sans titre-1

Dessous de l’objet observé au dessus de la maison de Monsieur Z. Le dessin a été réalisé par notre témoin.

Suite à cette observation de quelques secondes c’est le black-out pour Monsieur Z. Il se réveillera à 5h, assis sur son lit ne sachant pas comment il est passé du jardin à sa chambre. 3h d’absence pendant lesquelles il est incapable de savoir ce qu’il a fait. Ce fameux temps manquant si commun à de nombreux cas ufologiques.

Environ un mois après, en avril 2013, notre témoin contracte une cataracte à l’œil gauche. Si notre témoin ne fait pas le rapprochement tout de suite avec l’observation faites de l’ovni le mois précédent, l’année d’après il y pense plus intensément, car il contractera cette fois ci un décollement de la rétine à l’œil droit en juillet 2014. Quelques mois auparavant, en février 2014, on trouvera sur son épouse 10 kystes aux ovaires.

Il demeure effectivement difficile d’établir un lien systématique entre la présence de l’aéronef au dessus de la maison et les problèmes de santé de nos témoins. Néanmoins, il a été fait mention, dans des témoignages passés, de différents effets physiologiques sur des témoins en présence d’ovnis, relativement proches. C’est donc un élément à prendre en considération dans ce témoignage.

Juin 2015

Les 4, 8 et 16 juin 2015 Monsieur Z. a fait l’observation d’un aéronef curieux de forme ovale et blanc.

Le 4 juin 2015, l’objet fut observé à 16h35. Cette observation a été faites par Monsieur Z. mais également par son épouse et une de ses filles. Sitôt que notre témoin voit l’objet dans le ciel, il saisit son camescope pour tenter de filmer la scène. C’est alors en zoomant sur l’objet que son camescope (qu’il avait depuis un an seulement) s’est mis à devenir brûlant, si brûlant que le camescope s’est arrêté de fonctionner. Monsieur Z. prend alors sa voiture pour essayer de s’en rapprocher. L’objet affiche divers comportements, parfois il volait à une vitesse très lente avant d’accélérer quelques secondes plus tard, puis par moment donna l’impression de faire du vol stationnaire. Monsieur Z. avait emporter avec lui, dans sa voiture, un appareil photo. A plusieurs centaines de mètres de l’objet il arrêta son véhicule puis il saisit alors son appareil photo estimant être au plus près de l’aéronef qu’il pouvait l’être et au moment où il décida de prendre le cliché l’objet se fondit dans le ciel et disparut.

royaucourt2

Le 8 juin 2015, c’est le même scénario qui se présente. Cette fois-ci il est 12h05, et le même objet se trouve dans le ciel. Notre témoin se trouve alors son véhicule avec son épouse et ses deux filles, après la sortie de l’école. Il tente alors de suivre l’objet en voiture. Plus le véhicule s’approche de l’objet plus l’objet se fond dans le ciel une nouvelle fois, avant de disparaître complètement.

Le 16 juin 2015 à 21h30, l’observation est identique à celle du 4 juin. La trajectoire empruntée par l’objet est la même. Monsieur Z. et son épouse reprennent leur voiture pour tenter de suivre l’objet, agacés par ces multiples apparitions. Encore une fois l’objet parvient à disparaître sous leurs yeux. Ayant emporté le camescope avec eux, ils ne réussirent pas à cadrer l’objet pour obtenir preuve de leur observation.

Conclusions du GEEPI

La relation entre Monsieur Z. et les ovnis est stupéfiante. La plupart de ses observations, il ne les a pas effectué seul. Aussi, il est difficile de parler d’hallucinations. Quant à pouvoir expliquer toutes les aventures qu’il a vécu, cela semble encore difficile avec les éléments dont nous disposons, d’autant plus lorsque certains témoignages sont anciens.

Néanmoins, les observations les plus récentes ont été prises en vidéo, malgré le dysfonctionnement du camescope, le 4 juin 2015. Si effectivement les vidéos ont tendance à tronquer l’aspect visuel des objets aériens nous pouvons, sans nul doute, affirmer qu’un aéronef a bien été pris par le camescope de Monsieur Z au mois de juin 2015. Cette vidéo ne pouvant servir de preuve en raison de la qualité médiocre de l’objet à l’image et de la longueur, assez courte, de la prise de vue (avant dysfonctionnement du camescope).

Encore aujourd’hui, notre témoin continue à effectuer des observations et nous restons donc en relation avec lui pour effectuer des bilans réguliers.

Le village de Royaucourt (département de l’Oise – 60) est situé à quelques kilomètres de la ville de Montdidier (département de la Somme – 80). La ville de Montdidier a déjà été signalée, par d’autres témoins, comme une zone très active en ce qui concerne l’observation d’objet volant non identifiés. Observations effectuées souvent de jour, ou au crépuscule. C’est donc une zone géographique à laquelle nous porterons un intérêt particulier, dans un avenir proche, en initiant des enquêtes de terrains et des veillées.

 Patrice Gouez, pour le GEEPI





Tags: , , , , , , , , , , , , ,

5 commentaires to “Enquête ufologique n° 5 – Ovnis à Royaucourt (Oise – 60)”

  1. Émilie Martinache dit :

    Impressionnant … Tellement important d’enquêter !!! Merci au geepi d’être la !!!

Laisser un commentaire

Complètez l'opération en chiffre dans la case ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.