Le Geepi, la Conscience et le nouveau paradigme

division-bell1

« Eternellement écrasés par le désir et l’ambition, il reste encore une faim inassouvie, nos yeux fatigués, perdus dans l’horizon, Repensant à tout ce chemin que nous avons parcouru ». Tiré de la chanson « High Hopes » de Pink Floyd

Dans une société ne proposant, comme point d’horizon, que la satisfaction égoïste de nos besoins matériels et l’exacerbation de la réussite sociale, la volonté et le temps viennent à manquer pour répondre « aux questionnements intérieurs ».

Anesthésiés, endormis par un quotidien chronophage et par un système médiatique nous abreuvant d’idées préconçues, nous nous persuadons qu’un seul chemin peut et doit être emprunté. Nous rejetons alors tout ce qui peut s’en dissocier dans les affres et la marginalité.

Pourtant, d’autres systèmes de pensées (anciens et contemporains) existent, des manifestations d’ordres inexpliquées viennent abattre nos certitudes et placer des « balises » pour nous faire quitter l’autoroute du matérialisme.

De plus en plus d’intellectuels, de journalistes et de scientifiques viennent faire écho à ces modes de pensées et à ces faits étranges. Apportant un éclairage étayé dans leurs domaines de compétence, ils mettent en lumière une réalité plus étendue, favorisant l’émergence de nouveaux repères, conduisant à la prise de conscience d’un nouveau paradigme.

C’est dans ce contexte que le Geepi s’inscrit : jeune et locale, notre association loi 1901 souhaite apporter, très modestement, sa pierre à l’édifice en essayant de fournir au public et aux témoins de ces phénomènes étranges, une écoute, des pistes de réflexions et pourquoi pas, des réponses.

Depuis notre création en janvier 2015, et nos rencontres avec des journalistes nationaux, des scientifiques, des gendarmes et nos témoins, un constat s’impose : Surpris nous-même par notre succès, nous réalisons que le nombre de personnes ayant vécu des phénomènes inexpliqués est loin d’être négligeable. Nous avons pris la mesure du décalage entre le « bien penser de masse » et les besoins de réponses de chacun.

High Hopes(Low)

« Des pas en avant mais de nouveau des pas de somnambule à reculons, trainés par la force d’une marée intérieure ». Tiré de la chanson « High Hopes » de Pink Floyd

Conscients de faire du tort aux discours « conspirationnistes » nous en venons à la conclusion que la chape de plomb posée par nos médias et nos « élites » sur ce que l’on appelle phénomènes Ovnis ou plus généralement phénomènes inexpliqués, n’est que la résultante d’une incompréhension face à des faits sur lesquels une majorité n’est pas familiarisée : on préfère ne pas parler de ce que l’on ne connait pas, pour ne pas être catalogué, pour ne pas perdre son statut social, son poste prestigieux ou ses prochaines élections.

Coincés dans l’ornière du matérialisme et des dogmes, notre société à bout de souffle tourne en rond et l’actualité locale et internationale semble se répéter, ponctuée de quelques découvertes scientifiques aussitôt intégrées à notre modèle de société : venant alimenter nos besoins de consommation… Et la boucle est bouclée !

A contre-courant du message sociétal d’aujourd’hui, l’association Geepi souhaite axer ses activités associatives sur 4 pôles :

  • La prise de contact et la création d’un maillage associatif, permettant la création d’un véritable réseau de bonnes volontés, toutes focalisées vers un même but et hors de toute guerre « d’égo ».
  • La communication de nos travaux à tous, via notre site internet et d’éventuelles conférences
  • L’aide bénévole et dans le respect de la vie privée, aux témoins de ces phénomènes
  • L’analyse et l’expérimentation de ces phénomènes via des ateliers d’étude

L’équipe du Geepi

janvier 2016