Le Cercle et le Cycle : le secret du fonctionnement des ovnis

Modifier la taille de police : A A A

mercredi, 8 mars 2017 | Par | Catégorie: Liste des derniers articles, Ufologie

Un temps « psychologique »

Illusionnés par nos sens physiques et par notre quotidien chronophage, nous avons tous fait l’expérience de la sensation d’un ralentissement ou d’une accélération du temps. Face à une situation ennuyeuse ou au contraire face à une situation passionnante, tout semble se passer comme si en fonction de notre état d’esprit ou notre palier de Conscience, nous étions en mesure de ressentir un effet de lenteur ou d’accélération du temps.

Le cas le plus extrême est surement celui du dormeur, pour qui la nuit passe en un éclair, comme si la « bulle de rêve » lui avait permis de réaliser un bond vers le futur. Les insomniaques, eux, restent sur le bord de la route, privés de ce voyage !

Ceci est un premier état de fait qui nous laisse entrevoir toute la subtilité du temps qui passe grâce au muscle de la pensée !

.

.

Un temps « physique »

Vient s’ajouter au temps « psychologique » un temps « physique » qui lui nous semble bien réel… mais qui n’est encore qu’une autre illusion. C’est le temps rythmé par l’horlogerie des astres : la rotation terrestre journalière autour du soleil, de 23 heures 56 minutes et 4 secondes, entrainant le cycle des saisons, notre année de 365,24 jours ainsi que la rotation de notre bonne vieille Lune avec une rotation orbitale de 27,32 jours.

Mais comme l’explique les travaux de la « Relativité Générale » : déménagez sur une autre planète ou empruntez une fusée et le temps se met aussitôt à vous jouer des « tours » (sans jeu de mot) ! Nous sommes en fait l’équipage permanent d’une horloge à roulette se déplaçant circulairement dans la succession « d’horloges gigognes » que sont le système solaire, la voie lactée, notre amas de galaxies « locales »… (Voir notre article sur le Chiffre 273).

Et chaque membre de cet équipage terrestre est lui-même contraint par l’horlogerie de son propre corps biologique et par l’expérience de sa Conscience, selon qu’il est jeune ou vieux. Car il a été prouvé que plus un homme vieillit, plus il fait l’expérience des jours, des mois et des années qui passent et plus il sait segmenter et percevoir ce temps terrestre : ce qui fait que le souvenir du temps de son enfance inexpérimentée lui semble plus long que le temps du monde des adultes. Son expérience à ressentir le temps s’affinant, son temps présent ressenti s’accélère.

Quelle place reste-t-il alors pour notre représentation linéaire et rigoureuse du temps : la frise chronologique de notre enfance, sur laquelle nous positionnions la préhistoire, le moyen âge, la renaissance…, est-elle le bon canevas ?

Ce schéma rectiligne que tout un chacun a intégré dans sa vie quotidienne nous semble pourtant tellement rassurant et réel. Car comme dans la théorie de Nassim Nicholas Taleb, tout semble indiquer que le jour succède à la nuit, comme le futur succède au passé et rien ne semble modifier cette conception devenue une certitude puisque rien n’est venu s’y opposer (sauf pour les témoins d’Ovnis).

Pourtant, il semble que tout comme les moyenâgeux voyaient une terre plate (notion d’espace), nous, hommes moyens du XXIème siècle, nous pensons encore le temps avec cette même vision moyenâgeuse d’un temps plat et linéaire.

.

.

.

Le Cycle et le Cercle : la danse du couple Espace-Temps

Le temps est cyclique et fractal

Il semblerait en fait que notre espace et notre temps soient de nature sphérique et cyclique : cela revient à prendre notre frise chronologique d’écolier et à la joindre par les deux bouts !

Pour le démontrer, un calcul simple peut nous mettre la puce à l’oreille.

  • Prenons la donnée « matière » 3.14 (Pi) qui représente le périmètre d’un cercle de diamètre 1 (peu importe l’unité appliquée).
  • Multiplions Pi par le chiffre 116 qui représente la donnée temporelle locale de 4 x 29 jours lunaires (période synodique)

Appliquons alors le calcul du périmètre d’une sphère pour remarquer que le résultat obtenu est de 364.24 soit le nombre de jours terrestres du calendrier dit « Essénien », inspiré du Livre des Jubilés et du livre d’Hénoch (360 jours + 2 Équinoxes et 2 Solstices). Un calcul surprenant liant la matière (le cercle) au temps (le cycle).

C’est justement le point essentiel dans la compréhension du temps. Car comme l’électricité ne peut être dissocié du magnétisme. Le temps est toujours lié au facteur « espace » (entendez « espace » par « la matière physique »).

Tout est là, car c’est bien la matière, par le jeu de la gravité, qui contraint le temps :

Plus il y a d’espace et moins il y a de temps, moins il y a d’espace et plus il y a de temps.

Pour voyager sans contrainte d’espace (limite de la vitesse de la lumière), il faut donc supprimer la matière. Cette « dématérialisation » donne alors accès à une quantité de temps illimitée, permettant le voyage instantané à la vitesse de la pensée. Cela vous semble fou ? Pourtant vous réalisez ce voyage chaque nuit, par le rêve, lorsque les liens avec votre matière (le corps physique) se desserrent.

.

Théorie sur la technologie temporelle ovni : Contrainte de l’Espace/Temps par un champ électromagnétique dématérialisant.

Est-ce que cette nouvelle vision de l’espace-temps peut expliquer les bizarreries du phénomène Ovni ?

D’étranges véhicules aériens en rotation et aux formes simples (souvent circulaires, triangulaires…), semblent bousculer l’espace et le temps local terrestre.

Que se soient nos quelques enquêtes ufologiques au Geepi (lien ici) ou toutes les autres de par le monde, nous ne pouvons que constater les récurrences des témoignages. Je parle des pertes de repères « Espaces/temps » des témoins intégrés à la bulle de surréalité générée par ces véhicules délocalisables :

  • Le temps semblait plus lent sous l’Ovni !
  • J’ai perdu 1 heure ce jour-là !
  • L’environnement autour de nous c’est comme tu !
  • Nous étions comme sous cloche !
  • Plus de bruits d’oiseaux, plus de voitures sur la route immédiatement à côté !

Pour les membres du Geepi, cela ne fait aucun doute : les ovnis génèrent leur propre temps, se libérant des contraintes de l’espace : une machinerie copiant le fonctionnement gravitationnel des Astres comme l’homme a copié les oiseaux pour apprendre à voler.

Je vous renvoie alors à notre précédent article sur l’Atome, le temps et les Ovnis afin de bien comprendre cette étrange théorie qui colle cependant admirablement aux constatations sur le phénomène ovni.

Cependant, il manque un « delta » pour bien comprendre la machinerie ovni.

.

La greffe des ovnis sur le maillage électromagnétique terrestre

Selon notre hypothèse, un ovni serait :

  • Une structure de géométrique simple, souvent une sphère ou un disque
  • Appliquant en son centre de gravité un double mouvement rotatif opposé (et polarisé)
  • Possédant un noyau de nature cristalline et fractale
  • Générant un champ électromagnétique puissant

Ceci permettant une espèce de « dématérialisation » et d’accumulation de temps. Certains diront « pompage de chronons ». Il y a donc création d’une bulle d’Espace/Temps navigant sur d’autres échelles de temps : comme une goutte d’huile sur un océan.

Mais ce n’est pas tout. Il semblerait que pour interagir localement avec le plan terrestre, l’ovni doit se greffer, à une période favorable, sur un réseau électromagnétique à l’échelle planétaire : il s’agit du fameux maillage tellurique de  « Leys » décrit dans nos précédents articles en lien ici et .

Cliquez sur la carte pour l’agrandir !

Cette théorie mêlant à la fois « Espace-Temps/Conscience » et « Maillage Tellurique/Géométrique sacrée » aurait l’intérêt d’expliquer le phénomène ovni dans toutes ses bizarreries :

  • Comportement à l’encontre des lois physiques et aéronautiques (domination du tissu « Espace-Temps »)
  • Interaction avec la Conscience humaine, via son immatérialité et donc sa capacité à interagir directement avec les Consciences humaine.
  • Le lien mystérieux des ovnis avec certains sites terrestres récurrents (lien énergétique).
  • Des vagues ovnis à des périodes où le réseau telluriques est le plus énergétique du fait des échanges Cosmo-telluriques favorisés entre l’équinoxe de printemps, le Solstice d’été et l’Équinoxe d’automne (Exposition maximale aux courants solaires).

.

Voyage de la Conscience : la clef de tous les phénomènes inexpliqués !

Notre Conscience, c’est-à-dire le principe intelligent (mental), pilotant le corps physique via le cerveau, est lui aussi contraint par l’Espace/Temps sur notre plan terrestre dense. La période d’endormissement libère la Conscience de son corps de matière, lui permettant ponctuellement certaines bizarreries (expliquées notamment par les spirites et les ésotéristes) : rêves où l’on communique avec des défunts, abductions non physiques, rêve Marial ou prémonitoires…

Ce sont les voyages dits « astraux » ou « mentaux », que certains expérienceurs ou chamanes savent produire selon certaines techniques occultes ou par des moyens « chimiques ». Il est alors logique d’entendre dans certains de ces récits, des contacts avec ces mêmes Ovnis et leurs supposés pilotes (eux aussi libérés de la matière) : par sympathie vibratoire.

 

Bragi, pour le Geepi


Vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :

Les courants Cosmo-telluriques de notre planète sont-ils une réalité ? Traçage de ces lignes invisibles dans le Nord France, localisation de hauts lieux énergétiques locaux et des phénomènes inexpliqués.

Quand les terriens doivent accorder leurs violons…

Chasser les clichés sur les Hantises et l’Ufologie, pour mieux saisir le « Facteur Exogène ».

La magie des sphères

Ovni : de la Matière à l’Ether, du local au Global

 





Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 commentaires to “Le Cercle et le Cycle : le secret du fonctionnement des ovnis”

  1. yves dit :

    De mon humble pont de vue, le temps n’existe pas. Il n’est pas mesurable, on peut ni le raccourcir, ni l’augmenter.
    Cette décélération du temps perçu lors d’un passage d’ovni doit surtout être compris d’une manière beaucoup plus ouverte.

    Ce qui existe, c’est la cartographie de la durée. Une heure égale 1/24 de la durée d’une révolution planétaire complète, ou une heure égale à la durée pour effectuer 15′ d’une révolution planétaire.

    La perception de la durée, elle, est beaucoup intéressante à étudier. Le temps semble passer plus ou moins vite. Mais il faudra toujours 1 heure pour faire 15′ d’une révolution planétaire.
    Si le temps était modifiable à volonté, on en aurait déjà perçu la possibilité.

    Les horloges atomique lancées autour de la terre, avec une assez grande vitesse comparativement aux véhicules les plus rapides sur terre, donnent l’impression qu’elles évoluent moins vite dans le temps. (on parle de µ seconde ….) Cela peut vouloir tout aussi bien dire qu’il existe un maximum en terme de volume, de masse et de quantité de mouvement, mais si on veut y voir du temps, on peut aussi y voir des dieux, des elfes, ou des escrocs.
    Il n’existe à ce jour aucune preuve physique de l’existence du temps, bien au contraire il brille par son absence dans pas mal de cultures sur terre, qui pour autant évoluent avec nous sans aucun problème temporel.

    Je suis d’ailleurs étonné que personne ne nous ai pondu la particule du temps (le tempium ?). Au point où en est, elle manque au catalogue.

    L’illusion du temps tient au fait que la cartographie de la durée est une valeur essentielle en terme de rigueur, de commerce, d’agriculture et de mouvements, qu’ils soient militaires ou pas.
    A l’heure actuelle les physiciens, c’est à dire essentiellement ceux pour qui aller à l’école est indispensable pour savoir se servir de ses yeux, justifient l’existence du temps par le truchement d’un discours. Il s’agirait d’une dimension. On ne m’a pas précisé si elle avait ou pas un caractère tangible. Détail qui tue, quand même.
    J’avoue que je serais ravi d’en apprendre l’existence, çà rend la compréhension de l’univers beaucoup plus simple. Dans un océan de relativité, avoir une à peu près constante, c’est quand même plus fun.

    Paradoxalement, çà n’interdit en rien le voyage dit « dans le temps ». Enfin, disons, le voyage des informations entre différentes dates.
    Dire que le temps existe,c’est dire que la carte michelin c’est la réalité. C’est inexact, la carte michelin est une représentation de la réalité géographique visible. C’est à dire pas grand chose en fait. Le calendrier, c’est exactement la même définition, mais s’appliquant à de la durée perceptible.
    Lorsque vous faites un rêve prémonitoire, vous percevez une information partielle d’un événement à venir dans la durée. Cette information vous est transmise par vous même.

    Ce que je suis dans 4 ans, vie intensément une information que ma conscience perçoit maintenant, avec une interprétation correspondant à mon système d’interprétation actuel. C’est plus souvent le contexte, l’ambiance qui lorsqu’elle se manifeste dans la réalité vous rappelle ce rêve fait une heure ou dix ans plus tôt.

    Cette explication a pour but de soulever le problème et la difficulté que représente l’imaginaire du temps. L’imaginaire du temps est pratique et culturel. Il est indispensable dans nos sociétes, et pourtant,
    il n’y a jamais eu de preuve tangible, mesurable et reproductible en laboratoire. Pensez donc, si on pouvait gagner du temps, çà se saurait. L’existence du temps est une croyance plus forte que celle que l’on peut avoir en un dieu. C’est d’ailleurs en fait l’un des nombreux Dieux de notre société, on voit son effigie partout.

    Le fait de percevoir une décélération du temps peut tout autant être interprété comme une augmentation du nombre de données perçues dans la durée. Cà passe plus ou moins vite en fonction de ce que l’on perçoit et de l’attention qu’il nous faut investir, ou qu’un facteur extérieur nous fait investir.

    Ce facteur, c’est probablement les conséquences de l’anti gravité. De toute évidence, c’est un facteur difficilement perceptible, mais qui surtout diminue comme tout rayonnement avec le carré de la distance.

Laisser un commentaire

Complètez l'opération en chiffre dans la case ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.