La résonnance fréquentielle « Cerveau-Eglise-Terre »

Modifier la taille de police : A A A

lundi, 7 novembre 2016 | Par | Catégorie: Science
terre_mere

Si vous comprenez le pourquoi et la symbolique de cette image, c’est que le message occulte transmis depuis des siècles est passé.

C’est un truisme de dire que l’humanité est née sur cette Terre. Par définition, une relation forte devrait exister entre le berceau commun de l’humanité et chacun de nos cerveaux. Cette relation Terre-Cerveau existe bien et elle est troublante. D’un côté, le cerveau humain émet des ondes électromagnétiques qui sont mesurées depuis des décennies et de l’autre côté la Terre émet des ondes quasi-similaires (voir post sur le projet HAARP).

Le cerveau humain

• Ondes delta : de 0,5 à 4 Hz, celles du sommeil profond, sans rêve.
• Ondes thêta : de 4 à 7 Hz, celles de la relaxation profonde, en plein éveil, atteinte notamment par les méditants expérimentés.
• Ondes alpha : de 8 à 13 Hz, celles de la relaxation légère et de l’éveil.
• Ondes bêta : 14 Hz et plus, celles des activités courantes.
• Ondes gamma qui se situent au-dessus de 30 Hz et qui témoignent d’une grande activité
cérébrale (processus créatifs).

On note la transition délicate entre les ondes thêta et les ondes alpha représenté entre 7 et 8 Hz. C’est entre ces deux états que le cerveau peut entrer en pseudo état de transe. C’est une fréquence qui, à mon avis, est la cause profonde du mysticisme de tous les humains. Cette fréquence est utilisée depuis des millénaires pour battre le tambour. Ces fréquences sont largement utilisées à des fins thérapeutiques.

La Terre

On connait depuis longtemps ce que l’on appelle la résonance de Schumann qui comporte des pics spectraux de 3 à 30 Hertz. Cette résonance provient des dimensions de la Terre et plus exactement par la cavité formée par la ionosphère et la croute terrestre. La fréquence fondamentale se calcule comme suit : f = c / 2 π R

Avec c, la vitesse de la lumière et R le rayon de la Terre. Cette fréquence de résonance (fo = 7,8 Hz) correspond justement à la fameuse transition entre les ondes alpha et thêta qui signe l’état de transe du cerveau. Vous pouvez le vérifier vous même avec : c = 3 x 10^8 et 2 πR = 4 x 10^7.

Cette transcendance, non mystique, est le bien le plus précieux de l’humanité. Il existe une jonction réelle entre tous les humains et leur Berceau Terre.

Édifices religieux

Comme la cathédrale de Charte ou l’église St Gervais à Paris, réputés comme étant transcendantaux, ont des dimensions particulières. Or la fréquence de résonance de l’onde de compression de l’air avec v = 340 m/s donne une fondamentale f = vitesse / longueur .

• Cathédrale de Chartes :
longueur de la nef = 44 m soit f = fo = 7,8 hertz !!!
• Église Saint Gervais :
hauteur 25 m soit f = 13, 6 hertz ≈ 2 fo
longueur 79 m soit f = 4,30 hertz ≈ fo / 2
croisée du transep = 14 m soit f = 24.30 hertz ≈ 3 fo

Toutes ces dimensions sont proches des ondes thêta et alpha du cerveau humain. Ces grandes cavités qui résonnent à ces fréquences, sont de véritables amplificateurs du spectre de fréquences de notre Berceau Terre.

Sources partielles :

WIKIPEDIA et Passeport-sante.Net
PS: Les formules données ici sont approchées. Le calcul de la fréquence propre d’un bâtiment est
complexe. On utilise la loi de Helmholtz, soit dans sa version simplifiée :
f = (c / 2π) √(S/Vl)
V = volume
S = Surface
l = longueur caractéristique
c= vitesse du son (340 m/s) à 20°

Références concernant l’onde de Schumann :

1. J. D Jackson, « Examples of the Zeroth Theorem of the History of Science, soumis à
l’American Journal of Physics en 2007
2. W. O. Schumann, « Über die Dämpfung der elektromagnetischen Eigenschwingnugen des
Systems Erde – Luft – Ionosphäre » dans Zeitschrift und Naturforschung, vol. 7a (1952), p.
250-252
3. M. Balser et C. Wagner, « Observations of earth-ionosphere cavity resonances », dans
Nature, vol. 638 (1960), p. 641
4. M. Balser et C. Wagner, « On frequency variations of the earth-ionosphere cavity modes »,
in J.G.R, vol. 67 (1962), p. 4081-4083
5. Kristian Schlegel et Martin Füllekrug, 50 years of Schumann Resonance, traduction d’un
article paru dans Physik in unserer Zeit, vol. 33 n° 6 (2002), p. 256-26.

Source : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2008/10/11/1285749_extraordinaires-liaisons-cerveau-terre.html


Vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :

Quand les terriens doivent accorder leurs violons…

Les Labyrinthes de cathédrales : amplificateurs des courants telluriques ?

Les cristaux de la glande pinéale nous connectent à l’au-delà ?





Tags: , , , , , , , ,

Un commentaire to “La résonnance fréquentielle « Cerveau-Eglise-Terre »”

Laisser un commentaire

Complètez l'opération en chiffre dans la case ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.