Enquête ufologique n°4 – L’incroyable témoin de Cires les Mello – Oise – d’Août 1999 à juillet 2014

Modifier la taille de police : A A A

dimanche, 31 mai 2015 | Par | Catégorie: Enquêtes

 

C'est avec confiance et simplicité de que M.X a bien voulu nous recevoir, afin de nous raconter ses incroyables observations. Une histoire qui dure depuis 16 ans !

C’est avec simplicité et gentillesse que M.X a bien voulu nous recevoir, afin de nous raconter ses incroyables observations. Une histoire qui dure depuis 16 ans !

 

Voilà une affaire hors norme, celle dont on se dit qu’elle ne peut se rencontrer qu’outre atlantique. Mais c’est pourtant dans le sud de l’Oise, à Cires les Mello, que nous avons fait la connaissance de M.X et de son étrange histoire avec les ovnis. Depuis 1999, il tente de comprendre ce qu’il a vécu et vit encore aujourd’hui… C’est au grès de ces navigations sur la toile, qu’il est tombé sur le Geepi et après quelques échanges, a décidé de nous faire confiance pour coucher son histoire sur le papier.

 

Un appel dans la nuit…

C'est avec un vieux modèle ALCATEL des années 90 (réseau Orange) que M.X reçut un bien étrange appel...

C’est avec un téléphone portable de marque ALCATEL (réseau Orange) que M.X reçut un bien surprenant appel…

L’étrange rapport que M.X entretient avec le phénomène ovni commence en août 1999. A cette époque, cet éducateur spécialisé de 25 ans rentre de son travail, situé à Soissons(02). Il emprunte alors la route de St Quentin, pour son village d’Etreillers(02), il est 23h00.

Cinq à dix minutes après sont départ, une envie pressante le fait s’arrêter sur une aire d’arrêt  poids lourds, située en bord de route, dans un bois. C’est à ce moment là que le téléphone professionnel de M.X se met à sonner. Etrange, car habituellement sur l’écran, il apparait le nom de son correspondant ou alors « appel inconnu ». Là, il y a 3 ou 4 petits traits alignés. M.X pense qu’il s’agit, peut-être d’un de ses collègues du centre mais sur la ligne, il n’y a que de la friture et des échos « métalliques »… Il se dit alors que l’appel de son travail ne peut aboutir, faute de réseau et raccroche. Dans la foulée, le téléphone sonne à nouveau. C’est à ce moment qu’une sensation inhabituelle d’angoisse monte en lui. Inhabituelle, car M.X est quelqu’un possédant du sang froid : l’habitude d’être confronté à des situations conflictuelles dans le cadre de son travail, on fait de lui une personne difficilement impressionnable… Mais là c’est différent : il se rend compte qu’il est vraiment tout seul, alors qu’habituellement il y a toujours des voitures qui passent dans le secteur. Là, plus de bruit, le silence complet, comme s’il était sous cloche (cf: notre enquête du cas de la sphère de Meaux).

M.X décroche, pour la seconde fois, tout en regardant autour de lui. C’est à ce moment qu’il entend au bout du fil une voix métallique et nasillarde qui lui dit : « C’est pas la peine de te retourner, tu ne nous verras pas ! ». Puis la communication cesse. Dans la panique, il saute dans sa voiture et repart… La sensation d’angoisse intense est toujours présente. Il fonce jusqu’au village suivant (Bantepierre ???).

Au moment où il entre dans le bourg de Blanc de Pierre, tout rentre dans l’ordre et la sensation d’angoisse disparait aussi vite qu’elle est venue. Le reste du trajet se passe sans encombre et sans aucun stress. Il reste juste une grande interrogation : l’hypothèse d’un contact avec quelque chose d’hors norme se dessine…

M.X rentre tard chez lui, il ne souhaite pas réveiller sa compagne et ne lui demande, que le lendemain matin, si elle a cherché à le joindre. Mme X répond négativement. Peu de personnes connaissent ce numéro de téléphone professionnel, hormis Mme X et les collègues de M.X.

Au travail, il raconte son aventure et cette dernière ne trouve que les railleries et le rejet… Personne n’a cherché à joindre M.X et personne ne le prend au sérieux. Comme le dit la psychologue du Centre éducatif : «  les ovnis, ça n’existe pas ! ». M.X va donc taire cet évènement jusqu’en mai 2015.

Analyse du Geepi :

Avec ce premier témoignage de M.X, nous entrons de pleins pieds dans l’inexpliqué. Une vie quotidienne, bien huilée, que rien ne semble pouvoir interrompre, bascule pour une raison inconnue.

Nous avons à faire à un témoin avec les pieds sur terre, un éducateur spécialisé pour jeunes en difficultés, que le paranormal indiffère à l’époque. Cette personne occupe un poste demandant rigueur, droiture et exemplarité et c’est effectivement l’impression que nous fait M.X lors de notre rencontre du 13 mai 2015. Cet homme cartésien, a été confronté à une situation angoissante et à un étrange appel téléphonique dont il ignore l’origine. Cela l’a fortement marqué : « j’ai vraiment l’impression d’avoir eu en ligne une personne, mais pas comme nous… ». Mais peut-on parler de rencontre du troisième type et même d’ovni, puisque rien n’a été réellement vu.

Le sentiment soudain d’angoisse, de peur panique, est tout simplement irrationnel et incohérent pour ce grand sportif au mental solide. M.X ne se l’explique pas. Il s’est senti englobé, recouvert dans cette peur panique, comme si cette émotion venait de l’extérieur et non de lui même. Et puis que dire de cette atmosphère lourde, cette chape de plomb qui tombe soudain, effaçant le bruit ambiant et, pour reprendre ses propos : « le mettant comme sous cloche » !

Comme sous cloche ? Le même terme que pour notre affaire de « la sphère de Meaux »… Pour rappel, lors de cette affaire de  2003, un couple c’était retrouvé sous un ovni sphérique de 5 mètres de diamètre, à moins de 8 mètres d’altitude (bruit ambiant effacé, plus de circulation sur la route, temps dilaté) ! Pouvons-nous supposer que M.X c’est lui aussi retrouvé sous un appareil invisible, émettant un champ électromagnétique si puissant que son cerveau l’a interprété comme un danger extérieur non définit dans l’espace (théorie de la cage d’angoisse). Si l’angoisse était venue de M.X, elle aurait durée tout le trajet (62 km), hors elle a cessé d’un coup, au bout d’un ou deux kilomètres, aux abords du premier village rencontré : comme si le champ d’angoisse c’était retiré.

Concernant l’appel téléphonique, nous sommes en 1999, au début de l’incroyable développement du téléphone portable. Pour ceux qui ont connu cette période, la perte du réseau était quotidien, même avec le fournisseur historique. Mais s’il n’y avait eu que des bruits métalliques, nous en serions resté là. Au contraire, dans ce cas nous avons une phrase intelligible, prouvant que le témoin était observé. Le numéro de ce téléphone professionnel n’était connu que par une dizaine de personne tout au plus et ces personnes ont toutes niées avoir passées un appel a M.X ce soir là. Enfin, l’information présente sur l’écran prouve bien que l’appel n’était pas dans la norme : pas de nom du correspondant, pas de phrase type « inconnu » ou « appel inconnu », juste des traits – – – comme si l’appareil ne reconnaissait pas le type d’appel et faute de pouvoir répondre binairement (connu ou inconnu), répondait d’une troisième manière, constatant un appel entrant mais n’en connaissant pas la nature exacte…

Cas unique dans le monde de l’ufologie et plus globalement dans le cadre du paranormal ? Pas si sûr, d’autant que l’un des membres du Geepi a connu une histoire assez similaire. Lui avait eu le droit à une image sur son téléphone portable (2003).

 

L’ovni, le nuage et la spirale

CLIQUEZ SUR L'IMAGE - En plongeant dans le cumulus, l'ovni génère une seconde formation nuageuse, en spirale. Ceci nous permet de faire une supposition : cette trace est-elle générée par une baisse significative de la température, conduisant à une saturation de l'air ambiant en eau et ce par un champ énergétique "en rotation" ? Est-ce la conséquence d'un puissant champ électromagnétique tournoyant ?

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR VOIR L’OVNI EN MOUVEMENT – En plongeant dans le cumulus, l’ovni génère une seconde formation nuageuse, en spirale. Ceci nous permet de faire une supposition : cette trace est-elle générée par une baisse significative de la température, conduisant à une saturation de l’air ambiant en eau, et ce par une forte accélération « en rotation » ? Est-ce la conséquence d’un puissant champ électromagnétique tournoyant ?

En 2010, M.X habite dorénavant dans la commune de Mello, situées dans le sud de l’Oise. Il a 36 ans et jardine avec sa fille de 8 ans. En ce début de printemps (mars-avril), entre 15h et 16h,  le temps est clair, avec un ciel bleu ponctué de cumulus.  Alors que M.X a les yeux rivés sur le sol, l’enfant attire son attention sur un phénomène lumineux, situé entre 3000 et 4000 mètres. M.X regarde la scène, qui va durer pas plus de 3 à 4 secondes : un objet lenticulaire, d’un blanc intense (mais ne brûlant pas les yeux), se détache du ciel et fonce droit dans leur direction, à un angle de 45°. De leur point de vue, l’objet mesure entre 1 et 2cm et se déplace très rapidement. L’espace d’un instant, M.X se demande même si l’engin inconnu ne va pas se crasher dans son secteur.

C’est alors que l’objet pénètre un gros cumulus… Alors que sa vitesse laisse anticiper sa sortie immédiate, dans la continuité de sa trajectoire, l’appareil ne ressortira jamais. Qui plus est, avant son entrée dans la masse vaporeuse, l’engin a créé une spirale de la même texture que le cumulus. Spirale qui mettra 3 à 4 minutes à s’estomper.

Un fait étrange : au moment où l’objet disparait, la fille de M.X tint des propos étranges pour son âge. Lorsque ce dernier se posa la question à voix haute « mais où est-il ? »… l’enfant répondit «  il se sauve par un passage spatio-temporel »… ce qui interloqua grandement M.X car ces propos ne collaient pas avec le langage habituel de sa petite fille !

Son épouse constatera non pas l’ovni, qu’elle n’a pas eu le temps de voir, mais bien la spirale nuageuse. Après une enquête discrète de M.X dans le voisinage (parlant d’appareil en difficulté à ses voisins), personne n’observa l’objet.

L’histoire de l’été 1999 rejaillit de la mémoire de M.X et il décide de se pencher plus sérieusement sur le phénomène ovni.

Analyse du Geepi :

Ce second témoignage décrit l’ovni le plus classique que l’on puisse imaginer : la soucoupe volante entourée d’une lumière plasmatique blanchâtre. L’observation est rapide, 3 à 4 secondes, mais il est intéressant de constater que le phénomène était tellement flagrant que c’est un enfant de 8 ans qui le signale en premier et que M.X a cru, à un moment, que qu’il allait s’écraser dans le voisinage. 

Nous avons là encore une attitude classique des ovnis : suffisamment visible mais fuyant, voulant être vu mais pas trop… L’altitude basse de l’ovni commence a rendre l’observation intéressante. Elle est corroboré par l’altitude bien connue des cumulus, situés dans la couche basse de l’atmosphère, à moins de 3000 mètres.

L’objet est décrit comme très lumineux (air ionisé ou plasmatique autour d’un objet solide) mais pas éblouissant, ce qui est là encore typique de ces phénomènes aériens. La partie la plus intéressante, c’est ce qui se produit juste devant le cumulus. L’appareil disparait au point de contact avec le nuage… On peut se poser la question : avant ? ou dans le nuage ? La réponse semble nous être donnée par l’apparition nette et durant 3 à 4 minutes d’une spirale de la même texture que le nuage : la disparition c’est faite avant une entrée dans le nuage : la vitesse de l’engin créant l’illusion d’une entrée dans ce dernier…(illusion souhaitée , cumulus utilisé comme repère visuel pour les témoins ?). 

Dans le ciel, les nuages se forment lorsque le point de saturation de l’air est atteint, c’est à dire lorsque l’air n’est plus capable d’intégrer l’eau en son sein. A ce moment la vapeur devient visible. Ceci est lié à la température de l’air. Plus il est chaud moins il sature. Pour exemple, lorsque de l’air entre dans les turbines d’un avion de ligne, il est violemment refroidi et à l’arrière de l’avion, une trainée nuageuse apparait.

Dans le cas présent, on peut supposer que l’ovni, qui ne générait pas de trainée nuageuse avant sa disparition, a provoqué à son point de disparition une zone froide, si froide qu’elle a fait atteindre son point de saturation à l’air immédiatement à son contact. Là où un avion laisse une trainée en ligne droite, en rapport avec son mouvement dans l’espace, pour l’ovni on remarque une spirale… On peut alors supposer que son mouvement de propulsion au point de disparition a été changé à ce moment là et qu’il  était de nature rotatif (comme un effondrement sur lui même).

De là à imaginer sa méthode de propulsion ou de disparition, il n’y a qu’un pas : champ électromagnétique tournant intense, MHD, basculement dans une structure spatio-temporelle différente ou fractale… La disparition de la spirale c’est fait ensuite progressivement, au fur et à mesure du réchauffement de cette zone avec le reste du milieu ambiant. 

A noter la remarque étrange de la fille de M.X. Ce papa est formel : la remarque qu’elle fait à propos du fonctionnement de l’engin ne colle pas avec son vocabulaire et ses occupations de l’époque ! D’ailleurs la petite fille n’a pas pu donner d’explication sur ces propos.

Cet ovni était-il en démonstration ? Vu sa faible altitude, on peut se le demander.

Pour donner quelques pistes de réflexion, voici quelques liens sur un phénomène récurant et à échelle mondiale.  Il s’agit des étranges spirales lumineuses qui apparaissent dans le ciel depuis la fin des années 80 :

spiral_ufo

https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=spirales+ovnis

 

L’oiseau de feu et les brûlures

C’est en mars-avril 2014 que le phénomène vient de nouveau frapper chez M.X… Notre témoin connait régulièrement des nuits d’insomnies qui le poussent à s’occuper comme il peut. Ce soir là, il fumait à la fenêtre de son salon, appréciant la vue en hauteur sur Cires les Mello. Il était entre 3h et 3h30 lorsque surgissant à l’extrême droite du panorama, à 8000 ou 10 000 mètres d’altitude, il vit un objet en forme d’oiseau ou d’avion intensément éclairé et, de son point de vue, 3 fois plus gros que le château de Cires les Mello (la demeure mesurant déjà 2 à 3 cm à l’horizon et se trouvant à 600 mètres de son domicile).

Ci-dessus le point de vue de M.X : la fenêtre de son salon.

Ci-dessus le point de vue de M.X : la fenêtre de son salon

L’objet avait une trajectoire en demi-cercle, comme une entrée atmosphérique de navette spatiale. Le cœur de l’objet était intensément éclairé d’un bleu couleur de flamme « de butane ». La couche entourant ce noyau bleuté était d’un orange « ionisé » alors que le centre des ailes était dans le même ton mais rouge. Enfin, du bord d’attaque des ailes, jaillissaient des spirales rouges et bleues avec un visuel « crépitant » : comme si l’appareil frottait les hautes couches de l’atmosphère. Tout cela se passait dans le silence le plus absolu.

Reconstitution du phénomène observé ce soir là par M.X

Reconstitution du phénomène observé ce soir là par M.X. Notre témoin a été obligé de se pencher pour voir l’ovni, qui se trouvait au-dessus de la gouttière au point le plus haut

A ce moment, le radio réveil du fils de M.X se mit à sonner (raison inconnu, lié au phénomène ?). M.X, tout en regardant le spectacle, décida d’aller couper l’appareil mais il ne trouva pas la volonté de le faire… Toute la scène dura environ une dizaine de seconde en incluant le réveil qui sonna durant la moitié du temps. Le lendemain matin, on lui assura qu’aucun membre de la famille n’avait entendu ce réveil sonner, pas même son fils, qui l’avait « devant l’oreille ».

Les brûlures de M.X, suite au passage du phénomène

Les brûlures de M.X, suite au passage du phénomène

Fait intéressant, on lui fit remarquer que tout le bas de son visage (pommettes, bouche, mais pas le menton) était rouge, comme s’il avait pris un coup de soleil. Ces rougeurs disparurent en 2 à 3 jours et lui valurent quelques taquineries de la part de ses collègues (qui n’en connurent pas l’origine exacte, évidemment).

Analyse du Geepi :

Dans ce cas, le phénomène est très atypique… Les cas d’ovnis de fortes tailles, aux déplacements ponctuellement lents ou stationnaires, sont de types cigares ou triangles. La forme et les couleurs de cet engin sont vraiment déconcertants. Dans cet article, nous allons donc essayer de reproduire, le plus fidèlement possible cet ovni, afin que d’éventuels autres témoins puissent le reconnaitre.

Ovni_fireUn objet de cette taille devrait favoriser d’autres témoignages !

L’altitude supposé de l’engin (entre 8000 et 10 000 mètres selon M.X) et sa taille par rapport au château de Cires les Mello (3 fois plus gros), alors que le château est à 600 mètres à vol d’oiseau de chez M.X, est vraiment étrange. Cet appareil était tout simplement gigantesque. Quelque chose ne colle pas. Peut-être une erreur sur l’altitude du phénomène, en absence de points de repères ? Ou un positionnement spatial pas entièrement « matériel » de l’objet ?

Ce qui peut être intéressant de noter, c’est le comportement de la famille cette nuit là. Dans les témoignages ovnis, on focalise généralement sur l’aspect visuel mais il est important de faire remarquer cette impression de « contrôle psychique » qui semble s’en dégager.

On note, en effet, l’absence de volonté propre de M.X qui ne peut s’empêcher de rester planté devant sa fenêtre, malgré le radio réveil de son fils qui sonne bruyamment. L’attitude de la famille est elle aussi incroyable : malgré le « crin-crin » bien connu de ces radios réveils à l’affichage lumineux rouge ou verts, personne n’entend rien.

On peut donc se demander si un potentiel système de contrôle, n’est pas à l’origine du sommeil profond de la famille et du fonctionnement étrange du réveil ?

Ci dessus, la fenêtre par laquelle a été aperçu l'étrange ovni. On remarque bien le prolongement du toit qui aurait pu protéger le haut du visage de M.X

Ci dessus, la fenêtre par laquelle a été aperçu l’étrange ovni. On remarque bien le prolongement du toit qui aurait pu protéger le haut du visage de M.X

En extrapolant, le comportement de toutes les personnes se trouvant sous ce type de phénomène nocturne : peut-être que cette théorie peut répondre à la question sur le tout petit nombre de témoins d’ovnis, auxquels on retranche ceux qui se taisent pour des motifs compréhensibles.

S‘il n’y avait que ça, nous pourrions rejeter ce témoignage. Mais le fait est que M.X se soit retrouvé brulé sur toute la partie basse de son visage : avec le constat fait par sa famille, ses collègues et amis, rend le phénomène potentiellement sérieux. L’objet générait-il un champ de type « micro ondes » ?

Concernant la localisation précise des « coups de soleil », l’explication doit se trouver dans le positionnement de M.X face au phénomène. En effet, ce dernier nous a bien expliqué que vue de sa fenêtre, le point haut de la parabole décrite par l’objet était au dessus de la gouttière de son toit. Hors son toit avance fortement au-dessus de sa fenêtre. Ce dernier a donc pu arrêter la partie haute du rayonnement qui a causé les brûlures.

Les deux témoignages suivants sont moins impressionnants que les 3 précédents, cela dit ils sont toutefois aussi intriguant. Et lorsque l’on sait qu’il sont vécus par la même personne on ne peut que se poser la question sur la nature du lien entretenu entre les ovnis et notre témoin. On entend souvent dire qu’un ovni ne se présente à un individu que si ce dernier a été ciblé au préalable (ce qui est en partie vrai, notamment dans les cas d’abductions). Dans ce cas, peut être pouvons nous penser qu’il est possible de créer, par un procédé que nous ignorons, des images qui s’immiscent alors dans le cerveau d’une personne et qui n’existent pas physiquement comme l’on percevrait alors une parole « silencieuse » véhiculée via une transmission de pensée ? Jusqu’à quel point peut-on contrôler ce que semble percevoir nos sens ? De quelle nature est réellement l’influence des ovnis sur notre conscience ? Nous n’avons pas encore la réponse à ces questions.

Mais cessons cet intermède et poursuivons le récit de notre témoin.

Une lumière étrange au nez d’un avion de ligne

Nous sommes toujours au domicile de M.X, en juillet 2014, il est 22h-22h30 et la nuit commence à tomber. Notre témoin aperçoit alors dans le ciel un phénomène lumineux jaunâtre telle une boule de lumière. Cette observation se fait alors à 3 reprises, car notre témoin perd alors de vue le phénomène plusieurs fois pour demander à sa famille de venir le voir avec lui.

C’est au bout de la 3ème fois, qu’il aperçoit un aéronef dans cette lumière. L’aéronef semble en sortir tout droit mais étonnamment il ressemble à un avion classique, tel que nous en voyons tous les jours dans le ciel. Puis le phénomène finira par disparaître en laissant l’avion poursuivre son chemin.

La taille du phénomène lumineux était sensiblement de la même taille que l’avion.

Cet avion ne semble pas avoir été visible avant d’arriver à la hauteur de cette boule lumineuse. Faut-il en déduire qu’une avion est sorti de ce phénomène lumineux ? Ou ce phénomène a peut être simplement mis en relief l’avion qui passait par là à ce moment précis ?

Analyse du Geepi :

Nous n’avons pas réussi à trouver un autre cas que celui cité par notre témoin qui met en scène un avion classique sortant d’un phénomène lumineux. Ces témoignages sont, en revanche, plus nombreux concernant les aéronefs de type inconnu. Le phénomène de foudre en boule pouvant être exclu car aucun orage n’a été signalé pendant cette soirée.

A ce point du témoignage nous n’en sommes pas encore à considérer que l’avion ait surgit ainsi d’un autre espace temps comme certains pourraient l’imaginer (l’idée est toutefois séduisante). Nous préférons rester sur les faits même si nous savons que bon nombre de théories affluent dans cette direction actuellement.

On pourrait alors envisager des conditions météorologiques particulières mettant l’aéronef décrit dans un jeu d’ombres et de lumières des éléments du ciel environnant. Ce qui pourrait peut-être expliquer qu’à certain moment, il est pu être mal perçu et considéré comme sortant de nulle part lorsqu’il est venu se superposer devant le phénomène lumineux. Ce dernier, par contre, étant suffisamment détaché du reste du ciel pour être considéré comme une « anomalie » par M.X.

Un point orangé à l’horizon

Toujours en juillet 2014, il est environ 16h30-17h00 et M. X range du bois dans son jardin sur une partie de son terrain qui surplombe la maison. En découvrant le terrain, nous comprenons que la situation du jardin est idéale pour observer tout le ciel environnant. Le ciel se trouve alors dégagé de toute part, facilitant alors le repérage d’aéronefs et à plus forte raison celui d’aéronefs non conventionnels comme les ovnis.

C'est avec confiance et simplicité de que M.X a bien voulu nous recevoir, afin de nous raconter ses incroyables observations. Une histoire qui dure depuis 16 ans !

Le Jardin en hauteur et en paliers offre une vue intéressante sur tout Cires les Mello…

Il fait beau cet après midi là, un ciel bleu. La lune est alors visible. Non loin de l’astre se détache un point lumineux de type sphérique. Il a la taille d’une tête d’épingle, de la même taille que les avion de ligne à haute altitude. Il comporte une nuance de couleurs qui donne un aspect jaune en son centre et orange sur son pourtour.

La trajectoire empruntée par cette sphère est rapidement curieuse. Elle n’est pas rectiligne.  L’objet avance, s’arrête, recule, avance encore tout en passant sous la lune. D’ailleurs la lune se révélera très utile comme point de référence visuel car cela permettra à M. X de mieux apprécié le mouvement de cet objet insolite. Alors frustré de ne pas avoir réussi à prendre en photo ses précédentes observations, M. X sait qu’il a un téléphone portable dans sa poche. Le temps de saisir son téléphone pour photographier l’objet, ce dernier avait disparu. Ce qui mis fin à l’observation.

Analyse du Geepi :

Les phénomènes de sphères oranges sont très nombreuses désormais. On souligne alors un comportement identique à ce que nous as décrit M.X. c’est à dire en mouvement qui apparaissent désordonnées. On les observe également plus près du sol généralement, œuvrant comme si elles opéraient plus une « fouille » qu’un passage aérien rectiligne. Cela donne la sensation d’une sonde, à la recherche de quelques données énigmatiques. Il semblerait que la sphère de notre témoin était seule alors que d’ordinaire il y en a plusieurs (3 ou 4 généralement). Il faut également noté la distance importante entre la sphère et notre témoin qui peut être n’a pas pu tout voir.

Il semblerait également que la France ait subit une vague de ces sphères oranges en  2013 tant elles furent observées sur l’ensemble de notre territoire.

On pourrait également penser à des lanternes thaïlandaises dont la couleur jaunâtre au centre aurait pu être produite par la flamme d’une bougie. Mais l’intérêt de ce type de lanternes c’est de les lancer de nuit, et là nous sommes vers la fin de l’après midi et qui plus est en été. La luminosité de ciel aurait par conséquent fortement affaibli voir annihiler visuellement cette coloration jaune/orangée à cette distance. La lanterne n’est donc pas notre hypothèse privilégiée.

Que penser de M.X ?

Ce témoin ne tire aucune gloire de ces histoires. Au contraire, en 1999, alors naïf quant aux réactions de son entourage professionnel et amical, il racontait librement son étrange histoire. Mais après avoir essuyé de nombreuses moqueries, il finit par se taire définitivement. Les 11 années suivantes, il fit tout pour occulter cette expérience et préserver sa famille, jusqu’à ce qu’elle le rattrape en 2010. Ce n’est qu’à partir de cette date, avec le développement d’internet, que caché derrière son écran, il tentera de savoir s’il était le seul à vivre tout ça.

En 2014, avec l’accélération de ces manifestations, dont il a l’impression d’être le centre actif,  il chercha à entrer en contact avec des amateurs éclairés, pour trouver un début d’explication.

Lors de notre rencontre, nous avons trouvé un homme plein de questionnement, heureux de se soulager de ce poids mais soucieux de sa tranquillité et de son anonymat : M.X, âgé aujourd’hui de 41 ans, n’a rien à gagner, au contraire.

Le Geepi se fait la réflexion suivante : si tout ceci est bien réel, qu’elle est le ou les facteurs qui font que certains ne verront jamais de phénomènes de type ovni alors que d’autres pourront en cumuler 2, 3 ou 4 dans toute une vie (et bien plus parfois).

C’est plein de curiosité que nous avons décortiqué les critères qui font de M.X un « témoin » idéal :

1 – Une personne cartésienne, ne cherchant pas le phénomène

2 – Une personne à même d’analyser et de comprendre les phénomènes aérien, avec une capacité à enregistrer les moindres petits détails : il fut un temps question que M.X deviennent pilote d’hélicoptère militaire.

3 – Une acuités visuelle hors norme (toujours 10/10 à chaque œil), comme il a pu nous le prouver en nous faisant remarquer, dans le ciel, des avions qu’à deux enquêteurs, nous avons eu du mal à voir.

4 – Un petit quelque chose que nous ne pouvons définir (et qui reste à prouver !), mais dont nous avons l’intuition…un manière de se connecter aux choses, une facilité peut être d’ordre neuronale et qui semble se transmettre génétiquement. Pour rappel, la fille de M.X fut la première à voir l’apparition de 2010 et tint des propos pour le moins étrange à l’époque. Lors de notre visite, cette jeune fille de 13 ans nous a semblé très réfléchie et nous a signalé, avec candeur et détachement,  avoir elle aussi constatée un phénomène aérien inexpliqué dans le département au niveau de Neuilly sous Clermont.

Pour aller plus loin, nous pouvons signaler que M.X nous a raconté la fois où, en se réveillant un matin, il vit sur un de ces bras comme 3 marques de doigts et ressentit des douleurs intenses dans les épaules.

Alors… contacté, abducté, ou pas ?

Une chose est sûr, l’Oise et plus généralement la France connait une recrudescence des témoignages d’ovni depuis 2013-2014. Profitons de ce positionnement sur le sommet de la « vague » pour faire avancer le sujet !

Patrice et Bragi, pour le Geepi.

N.B : pour des raisons d’anonymat, les identités des témoins ne seront pas dévoilées.





Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

9 commentaires to “Enquête ufologique n°4 – L’incroyable témoin de Cires les Mello – Oise – d’Août 1999 à juillet 2014”

  1. […] Lire la suite : http://www.geepi.fr/enquete-ufologique-n4-lincroyable-temoin-de-cires-les-mello-oise-daout-1999-a-ju… […]

  2. […] Lire la suite : http://www.geepi.fr/enquete-ufologique-n4-lincroyable-temoin-de-cires-les-mello-oise-daout-1999-a-ju… […]

  3. verdier-sarrat jean dit :

    Bjr je n’ai plus rien à perdre ni à gagner car a 70 ans la vie vous fait comprendre que l’espèce humaine ne sortira jamais de son crétinisme bien cadré par le vu a la télé , je fais partie de ces gens
    qui ont souffert de ces sourires du gars qui vous prends pour un demeuré . Ceci était pour la présentation ; en 2010 vers la mi février je pense ,venant de terminer un travail ,c’était a la tombée
    de la nuit ,je regarde vers le haut pour voir s’il n’y aurait pas un petit quelque chose de brillant qui traverserait le ciel et qui me changerait ces idées de manuel raleur car chaque fois que j’ai
    vu ces lumières je me suis dit -arrète de rouspeter il y a une autre vie ailleurs peut être qu’un jour tu y seras à l’intérieur ;donc je vois ma lumière qui avance doucement direction sud nord et
    qui au bout de 4-5 secondes se transforme en une sphère de couleur orange avec des rayons le tout de la taille de la lune ,li y a un crop Circle qui y ressemble étrangement ,ma lune s’éteint
    et se retransforme en lumière continuant son petit bonhomme de chemin ,3 4 secondes après même topo elle se change en sphère orange ,et la aussi pendant 8 10 secondes ,c’est un
    orange flamboyant ;extinction et petite étoile continue son chemin . Voila y a pas de quoi en faire un roman ,mais je sais que les personnes qui ont vu un truc me croirons et cela me
    suffit ;et si par ce que les esprits rationnels appelent hasard ;il y aurait une seule personne qui aurait vu la même chose j’aimerais bien enter en contact avec elle .
    A dichat

Laisser un commentaire

Complètez l'opération en chiffre dans la case ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.