Enquête Géobiologique n°3 – Brûlure géométrique cutanée en Ile de France, ovnis et crops circles – Octobre 2016

Modifier la taille de police : A A A

lundi, 28 novembre 2016 | Par | Catégorie: Enquêtes, Liste des derniers articles

Les phénomènes ovnis, les crops circles et les brûlures géométriques cutanées ont-ils un dénominateur commun ? Après deux ans d’enquêtes sur notre secteur des Hauts de France, c’est par l’affirmative que le Geepi répond. Ce constat n’était pourtant pas celui sur lequel nous aurions parié, mais il s’est imposé à nous à force d’enquêtes de terrain et  de rencontres : radiesthésiste, prêtre, gendarme, journalistes nationaux, scientifiques… Nous en arrivons à une nouvelle vision de ces phénomènes inexpliqués, une nouvelle grille de lecture émerge et lance des ponts entre la géobiologie et électromagnétisme, la géographie et la géométrie sacrée, la conscience humaine et un facteur exogène intelligent.

 

Brûlure géométrique cutanée et Conscience.

brulure_cutanee

C’est le matin du 17 octobre 2016, lors de sa toilette, que Mme Z découvre une étrange brulure cutanée de 2 cm de diamètre sur sa hanche gauche. Aux vues du niveau de cicatrisation, elle pense alors que cette trace devait être présente sur elle depuis déjà un ou deux jours… Comment le savoir puisqu’elle n’a absolument rien ressenti ?

Cette femme de 52 ans, habitant dans le Val d’Oise, mère de famille, se décrit elle-même comme une personne aux occupations ordinaires, dynamique et plutôt gaie de nature. Mais depuis qu’elle a eu cette étrange dessin sur sa peau, elle remarque une augmentation des petites coïncidences de la vie et une plus forte intensité dans tous ses ressentis, dans la joie, comme dans la peine. Cette trace la dépasse totalement et c’est pour cela qu’elle a recherché le rapprochement avec d’autres personnes ayant vécu la même expérience, notamment notre autre témoin de l’Aisne (lien ici).

Madame Z est une personne avec la tête sur les épaules :  » Dès que j’ai vu cette marque, j’ai vérifié mes vêtements afin de m’assurer que ça ne pouvait pas être le résultat laissé par un bouton ou une fermeture éclair par exemple. J’ai vérifié mon lit, j’ai vérifié la télécommande de la télévision. Mais ce n’était rien de cela. L’utilisation d’un sèche-cheveux me parait totalement hors de propos, vue la localisation de la marque ! Par contre, je précise que je pratique la méditation depuis environ 3 mois, ce qui a tout de même transformé ma vision des choses, ma gestion du stress et la compréhension des coïncidences. »

2016-11-07_14-33-53C’est à ce moment-là que des parallèles avec notre précédente enquête sont remontés à la surface. Pas au niveau des dessins, même s’ils sont identiques, pas sur un modèle de sèche-cheveux ou sur les groupes sanguins, non. C’est sur l’état d’esprit de ces deux femmes que nous avons remarqué des similitudes. Pour rappel, quelques mois avant sa brûlure, notre témoin de l’Aisne s’était subitement intéressée aux médecines douces et avait même fait des séances avec un magnétiseur. Dans le nouveau cas, celui de Mme Z, c’est après avoir lu un livre sur la méditation puis avoir expérimenté des techniques liées aux mantras durant 3 mois que l’étrange cicatrice est apparue.

Pouvons-nous donc émettre l’hypothèse que l’éveil de la conscience sur des sujets émotionnellement réceptifs pourrait-être un des facteurs d’apparition de tels dessins ? Quand on sait qu’une quasi majorité des cas de brûlures géométriques cutanées sont liées à des femmes (plus émotionnelles que les hommes), on peut se poser la question.  J’avais donné dans mon précédent article sur ces brûlures toute une explication liée à l’occultisme et au livre « la Doctrine Cosmique » de Dion Fortune (en lien ici) et je m’étais posé la question de savoir si l’Esprit avait la capacité de faire surgir sur le Corps des stigmates liés à sa nouvelle manière d’appréhender le monde qui l’entoure. Je pense que cette première piste est à prendre en considération car nous savons ce que la pensée est capable de provoquer sur la plan physique (stress lors d’un passage d’examen scolaire, dépressions et maladies, guérisons dites miraculeuses par la foi…). Chacun peut trouver des exemples dans son vécu propre ou autour de lui.

Dans le cas de nos deux témoins, il y a eu une attirance pour des sujets liés au bien-être du Corps et de l’Esprit via des méthodes, qualifiées dans nos sociétés occidentales, de paranormales et disons-le, à connotation marginale. Oui, notre société est aveugle face à ces phénomènes subtils et je crois que même si notre vision s’élargissait sur l’instant, nous refuserions de les voir. Le chapitre suivant en fait la démonstration.

 

Méridiens du corps, méridiens de la Terre : La Mère et l’Enfant

cfubdpqnwxgv53p9_grlq_lyn9o550x496

http://www.eurogrille.fr/

La première hypothèse peut-être une simple vue de l’Esprit, mais ce n’est pas tout. Dans notre précédent compte rendu d’enquête, nous n’avions pas révélé ce fait mais maintenant que nous avons pu étudier un second cas et valider  notre hypothèse, nous pouvons confirmer notre approche géobiologique !

Dans les deux cas, nos témoins habitent des sites balayés par des courants telluriques majeurs. Pas besoin de pendule pour le vérifier puisqu’il suffit de relier les grands édifices religieux du secteur pour voir que leurs habitations sont, pour l’une, pile sur le tracé de l’axe Cathédrale de Soissons – Cathédrale de Beauvais  (le trait passe par sa chambre) et pour l’autre à moins de 1,5 kilomètres, à gauche de la méridienne de Paris et à droite de l’axe Cathédrale d’Amiens – Cathédrale de Paris (et aussi à un peu plus de 2 kilomètres de l’Axe Cathédrale de Beauvais – Cathédrale de Paris) !

J’avais aussi, dans un précédent article sur les LEY (lien ici) réalisé un montage d’émissions dues aux formes afin de vous montrer la mécanique énergétique de ces édifices religieux, véritables points d’acupunctures de notre planète, aux croisements de foyers intenses de lignes quadrillant, sous forme de zones triangulaires, l’ensemble de notre sphère terrestre. Ces cathédrales n’ont-elles qu’un but religieux ou sont-elles placées là (souvent à l’emplacement d’un ancien mégalithe) dans un but plus occulte ?

Et si ces dessins cutanés étaient « l’écho » de cette énergie, détectable par des personnes à la fois sensibles et implantées sur ces courants ? Pour nous, cette seconde piste doit être désormais prise en compte et je demande aux enquêteurs de terrains de réaliser ce test, sur des cartes ou via Google map, lors de leurs enquêtes.

 

Brûlures géométriques cutanées et Crops Circles : même combat !

7_1_stonehenge_1996La culpabilité du réseau de LEY étant mise en avant, on ne peut que faire le parallèle avec les célèbres Crops Circles. Eux aussi sont placés à proximité de cet étrange réseau tellurique invisible. Là encore, il n’y a qu’à regarder la localisation de ceux du Sud-Est de l’Angleterre pour s’en convaincre. Ils se répètent chaque année, dans l’indifférence complète des foules. Je ne parle pas des faux mais de ceux qui laissent derrière eux des champs électromagnétiques mesurés à plus de 1 500 000 MHZ et qui font fondre les nœuds des tiges de céréales en une fraction de seconde, pour former des dessins géométriques sur plusieurs hectares.

Que penser du nombre décroissant de ces dessins dans les champs (décroissance depuis la fin des années 90) et de la montée en puissance des brûlures géométriques cutanées dans le même temps ! Le tout semblant se générer sur les mêmes lignes de forces telluriques ! On aurait presque l’impression que le phénomène voudrait dire : « puisque vous me niez dans les champs, je vais apparaitre sur votre peau ! « 

Mais qu’est-ce qui provoque ces phénomènes ? Est-ce une force naturelle d’ordre électromagnétique, non encore comprise et qui semble muter à l’aube des années 2000 à cause de nos technologies (pollution électromagnétique) ? Ou alors un outil pour un « facteur exogène » de nature intelligente souhaitant activer de mystérieux mécanismes de la conscience humaine ?

C’est le troisième point sur lequel le Geepi va apporter une tentative de réponse car cet été, il semble que ce facteur exogène ait envoyé un autre message sur notre secteur géographique picard, là encore dans l’indifférence la plus totale et dans le dénigrement le plus complet des enquêteurs du Geipan (bureau du CNES).

 

Eté 2016 : Quand le facteur exogène dessine le réseau de LEY dans le ciel de Beauvais

Ovni_Beauvais

Extrait de notre article (lien ici) :

[ Le 22 juillet 2016 vers 23h37 Melle X interpelle son conjoint alors qu’elle se trouve dans son jardin pour fumer. Depuis quelques jours déjà, Melle X avait l’impression de voir une zone du ciel plus… dense, mais qu’elle attribuait à son imagination.

Mais ce soir-là, avec la présence de cette première lumière, M. X constate aussi l’étrange scène : une sphère fixe et orangée, très brillante, se trouve très haut dans le ciel, juste au-dessus d’eux. Il est difficile d’estimer l’altitude mais il semble que la lumière se trouvait au moins à 6000 -7000 mètres. En effet, à un moment, un avion de ligne (en provenance de la région parisienne ?) est passé dans le ciel et il semblait beaucoup moins haut que « l’objet ».

agence10

Le second Ovni « Sapin de Noël » selon les termes de nos témoins. Ces points peuvent-ils être un message ?

C’est seulement dans un second temps qu’est apparu un autre objet, composé par un groupe d’une dizaine de lumières passant du blanc au rouge : un vrai sapin de noël, selon M.X : « Il était juste un peu en dessous de la sphère orangée, mais le plus étrange, c’est qu’il n’était visible que sur les écrans de nos téléphones, pas directement à l’œil nu… A un moment, nos appareils se sont mis à nous indiquer que la capacité d’enregistrement était insuffisante, alors que nous dispositions d’une capacité restante de 6 Go. »

Ce second objet était vraiment beaucoup plus gros que la lumière orangée. Ces dizaines de lumières clignotantes, pas toutes visibles en même temps, gardaient toujours la même distance entre elles, ce qui laissait présager qu’elles faisaient toutes parties d’un même tout cohérent. Cependant, aucune structure n’a pu être observée en arrière-plan.

Concernant la lumière orange, après traitement de la vidéo en négatif via un logiciel spécialisé, il ressort qu’elle était environnée d’une « zone triangulaire ».

points14-1

Les points reliés entre eux semblent dessiner une grille triangulaire

Depuis ce jour, M. et Melle X ont tentés de comprendre ce qu’ils avaient vu, en consultant avec intérêts tous ce qui a trait à la vie extraterrestre et à l’étude des phénomènes inexpliqués sur internet. Melle X a aussi acheté quelques livres traitant de ces sujets. Selon eux : « ces lumières ne sont pas d’origine humaine et sont l’œuvre d’intelligences supérieures souhaitant nous transmettre un message… »

Suite à la mise en ligne de leurs vidéos sur Youtube, 2 autres témoins de Beauvais sont venus confirmer ce témoignage. L’un de ces derniers a même reçu la visite d’un enquêteur du GEIPAN, organisme dépendant du CNES. L’organisme officiel a conclu à un jeu de lumière du spectacle de la cathédrale de Beauvais qui avait lieu cet été et chaque soir. Cette conclusion a eu pour effet de refroidir définitivement ce nouveau témoin.

Certes un tel spectacle peut produire des réflexions sur un ciel nocturne nuageux mais là le ciel était complètement étoilé et le spectacle avait lieu chaque soir durant l’été. Nos témoins, habitant Beauvais, auraient dû signaler le phénomène chaque soir dans ce cas ! Quel dommage que cette conclusion officielle soit si hâtive et si peu étayée. » ]

C’est donc dans le cadre de nos recherches sur les LEY que j’eus l’idée de créer une image GIF transparente et de la coller sur une carte du département de l’Oise et de la Somme. Quelle surprise de voir les principaux points se positionner naturellement sur les cathédrales d’Amiens, Beauvais et Soissons ! Quand on constate que le phénomène de ce soir-là était à moins d’un kilomètre de la cathédrale de Beauvais, le message ne pouvait pas être plus clair. Au passage, ce dessin apportait aussi LA réponse aux nombres important d’ovnis aperçus dans le département de la Somme. Ce département est en fait traversé par des lignes de force telluriques majeures convergentes vers la cathédrale d’Amiens.

Que penser de nos découvertes ? Fantasmes d’illuminés ?  Tant que nous resterons enfermé dans nos certitudes, dans le bien penser de masse, effectivement, ces apparitions étranges resterons à la marge et seront étudiées par des illuminés de ma trempe. Mais pour qui veut user de son temps pour comprendre la Réalité derrière la réalité, le monde semblera rentrer littéralement en expansion et la conscience du chercheur suivra ce chemin… D’ailleurs, n’est ce pas le but de ce facteur exogène ?

Bragi Bellovaque, pour le Geepi.

PS : dans quelques temps, nous mettrons en ligne l’interview audio de BEN et de sa fille, témoins anonymes des 11 ovnis de cet été 2016 à Berck. Berck, un croisement secondaire du réseau de LEY.

 test





Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

5 commentaires to “Enquête Géobiologique n°3 – Brûlure géométrique cutanée en Ile de France, ovnis et crops circles – Octobre 2016”

  1. Ben dit :

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre incise sur les Crop circles.
    Ils sont l’objet de visites annuelles de groupes qui analyse le terrain. La diffusion des nouveaux crop est assurée le jour-même sur les réseaux du net.
    J’assiste plutôt à une recrudescence de l’intérêt des CC à mesure qu’ils se complexifient.

    Par ailleurs, pour éclaircir le passage sur les cathédrales, pourriez-vous agrémenter d’un dessin SVP ?
    Vos textes sont fort bien écrits par rapport à ce qu’on peut lire ici ou là, mais quelquefois, un bon dessin…

    Ce passage n’est pas clair > l’axe Cathédrale de Soissons – Cathédrale de Beauvais …. et pour l’autre à moins de 1,5 kilomètres, à gauche de la méridienne de Paris et à droite de l’axe Cathédrale d’Amiens – Cathédrale de Paris (et aussi à un peu plus de 2 kilomètres de l’Axe Cathédrale de Beauvais – Cathédrale de Paris) <

    • Jean-Christophe dit :

      Ben, ce que je veux dire par là c’est que l’intérêt des médias classiques et des « foules » pour les crops circles est très limité (du fait de quelques pilliers de bars ayant réalisés quelques tentatives de mauvaise qualité. Pour les dessins, c’est délicat car ils permettraient de localiser nos témoins, et nous nous y refusons. Après je peux essayer de réaliser les principales lignes du secteur picard…

  2. […] Enquête Géobiologique n°3 – Brûlure géométrique cutanée en Ile de France, ovnis et crop… […]

  3. […] Enquête Géobiologique n°3 – Brûlure géométrique cutanée en Ile de France, ovnis et crop… […]

Laisser un commentaire

Complètez l'opération en chiffre dans la case ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.