Conférence Ovni-Paris du 06/12/2016 – Le Dossier Ummo

Modifier la taille de police : A A A

samedi, 10 décembre 2016 | Par | Catégorie: Liste des derniers articles, Ufologie

Le 6 décembre 2016 dernier eut lieu une soirée organisée par l’association Ovni-Paris qui s’est félicitée d’être reçue dans une salle de la célèbre Ecole des Mines. Il est vrai que même l’IHEDN abrite en son sein une section dédiée à l’étude des phénomènes Ovni, il n’est alors pas totalement abscons d’envisager que l’Ecole de Mines accueille une telle conférence. Conférence qui n’eut en effet rien d’ésotérique, puisque l’invité principal n’était autre que l’auteur d’un ouvrage portant sur l’actualisation du dossier «Ummo» ; lequel a connu un certain développement ces dernières années. L’homme ne pouvant révéler son identité, c’est en bon ummologue qu’il utilise un nom d’emprunt en hommage à Pierre Teilhard de Chardin, Stone Gardenteapot.

4eme_de_couv_ummoL’auteur ne manque pas d’humour, mais il est selon Christel Seval, son éditeur, le plus légitime en France pour s’exprimer sur ce sujet [Remarque de Gardenteapot : C’est gentil de la part de mon éditeur, mais ça me semble très prétentieux. Il existe d’autres personnes en France, dont Jean Pollion par exemple, qui connaissent le dossier aussi bien que moi. Même si nous ne l’abordons pas par la même face. :o) Je pense que c’est important de le noter.] le connaissant à fond depuis deux décennies et, révélation permise aujourd’hui, il fait partie des citoyens français ayant eux-mêmes reçu des courriers sous sceau Ummite. Ces courriers postaux sont envoyés dans plusieurs langues depuis 60 ans, par des membres de cette société soi-disant exogène, installée sur Terre, qui compterait aujourd’hui 180 expéditionnaires que l’on pourrait même qualifier de «sans-papier».

[Remarque de Gardenteapot : Les Oummains sont bien sur Terre depuis 1950, mais le premier courrier *connu* et officiellement validé (tampon de la poste faisant foi sur l’enveloppe) date de 50 ans (1966)]

On s’en souvient, Jean-Pierre Petit avait mis en évidence la pertinence scientifique des lettres Oummaines, et Jean Pollion en avait exploré leur linguistique. Gardenteapot, lui, fait une recension de toutes les prédictions contenues dans les lettres vérifiées par la suite, qu’elle soient envoyées sous forme de lettres à quelques privilégiés, ou au public sous forme de messages envoyés sur Twitter (eh oui…).

La bonne humeur de l’auteur ne nuit en rien au sérieux qu’il observe entre les différents messages reçus de cette société et les récentes avancées scientifiques, tout cela en cohérence avec des lettres historiques, faisant de cette prédictibilité un argument qui va dans le sens d’une authentification de provenance réellement extra-terrestre des lettres reçues de 1966 à 2012. On peut citer l’indication, dès les années 60, d’un univers en expansion tel qu’il a été modélisé en 1995 par un physicien qui en reçut le Prix Nobel. On peut aussi citer la mention dans les lettres Oummaines d’un univers à 11 dimensions, confirmé 25 ans plus tard par les mathématiques de la théorie des Cordes. Mais les exemples abondent dans l’ouvrage «Ummo, l’avertissement».

[Remarque de Gardenteapot : Une confusion entre plusieurs choses : la découverte d’un univers en expansion est bien antérieure à cette date. Elle provient de la découverte du fameux « Redshift » par Edwin Hubble en 1929. Vous confondez peut-être avec le modèle de « l’inflation cosmologique », ce qui n’est pas la même chose. L’inflation, c’est Alan Guth (1979). Relisez mon livre  (ou lisez-le :o)  ) tout ceci est clairement expliqué dans le chapitre « La science ummite à l’épreuve ». Ce qui m’amène à dire que les lettres oummaines sont d’origine « exotique », ce sont 3 informations contenues dans une lettre de 1966. Informations qui étaient totalement inconnues de notre science à l’époque. Extrait du livre sur ces trois informations (ce n’est qu’un résumé sommaire. Il faut absolument lire le développement qui rend compte du contexte historique et de la chronologie des faits) =>

1)      Inflation Cosmique : à la toute fin des années 1970, plusieurs incohérences apparaissent dans la théorie du Big Bang. Ces difficultés portent les noms pimpants de « Problème de l’Horizon » et « Problème de la Platitude ». Sans entrer dans les détails, sachez que ces problèmes ont nécessité la mise en place d’une rustine cosmologique. Une énorme rustine qui s’appelle « l’Inflation Cosmique » et que l’on doit principalement à l’un des génies contemporains de la cosmologie : Alan Guth. Cette Inflation Cosmique affirme que dans les tout premiers instants après le Big Bang, l’expansion de l’univers a été « de très grande amplitude ». Ah ! Oh ! Comme l’énonçait cette D41-15, quinze ans plus tôt, alors ?!… Exactement. Ce modèle inflationnaire stipule que juste après le Big Bang, pendant 10-32 secondes l’univers a subi une augmentation de taille gigantesque[1]. Cette augmentation de taille étant due à une gravité répulsive. Notez bien ça : inflation due à une gravité répulsive. Sans cette Inflation cosmologique, l’univers ne pourrait être ce qu’il est actuellement. Cette correction du modèle cosmologique du Big Bang n’avait aucun sens en 1966. Je me dois de répéter qu’elle était totalement inutile et ne correspondait à rien d’observable à l’époque.

2)      Accélération de l’expansion : en 2011. Saul Perlmutter, Adam Reiss et Brian Schmidt reçoivent le prix Nobel de Physique pour leur découverte de 1998 que l’expansion de l’univers s’accélérait.

Ce résultat « semblait complètement fou, on avait un peu peur » déclare un des lauréats au sujet de leur découverte ! Si cette découverte semblait encore complètement folle en 1998, autant dire qu’en 1966, une telle hypothèse contredisant toutes les observations aurait été couverte de ridicule… Sauf que c’est exactement ce que stipule la D41-15 :

[…] les actuelles Nébuleuses ou Galaxies qui se déplacent aujourd’hui à une VITESSE PRESQUE CONSTANTE […] nous soulignons ce « PRESQUE » au moment où vos astronomes jugent que la vitesse2 ([2]) doit être CONSTANTE ou UNIFORME en se basant sur 2 raisonnements faux […]

3)      Fonction périodique : en 2015, grâce à l’étude détaillée de la colossale somme de données fournies par le satellite PLANCK, une équipe américaine du Mississipi découvre que cette vitesse d’expansion de l’univers, non seulement n’est pas constante, mais qu’elle varie périodiquement et que cette « variation » s’amortie au fil du temps selon une fonction périodique non sinusoïdale !… Comme l’affirmait (avec les termes exacts) la D41-15… 50 ans plus tôt ! Nous allons voir ce recoupe ce terme « fonction périodique non sinusoïdale », plus loin.

[1] Augmentation de l’ordre de 1026 (10 suivi de 26 zéros) en un lapse de temps de 10-32 seconde (0 seconde, virgule suivie de 32 zéros, puis 1).

[2] Vu précédemment. Dans l’original « vitesse2 ≡ accélération ».

« On peut aussi citer la mention dans les lettres oummaines d’un univers à 11 dimensions, confirmé 25 ans plus tard par les mathématiques de la théorie des Cordes. »  Là aussi, l’analogie n’est qu’une analogie, car le modèle mathématique oummain nécessite 12 dimensions pour décrire l’univers mais, dans leur Physique, les Oummains n’ont besoin d’en utiliser que 11 (pour leurs voyages interstellaires par exemple, les trois dimensions temporelles sont ramenées à une seule dans les calculs).
La théorie des cordes est basée sur des principes totalement différents des modèles oummains. Le modèle oummain est « pré-géométrique », en amont de l’espace et de temps.
De plus, il ne faut pas confondre modèle théorique (théorie des cordes et tout autre théorie) et confirmation scientifique. La théorie des cordes n’a jamais été vérifiée expérimentalement. C’est un modèle parmi d’autres. Une sorte de fourre-tout, même, qui a de nombreuses théories concurrentes.
Les informations provenant de la source oummaine dont je parle dans le livre, sont quant à elles vérifiées expérimentalement pour les deux premières et partiellement pour la troisième. On est dans un tout autre registre qu’un « modèle cosmologique ».]

4eme_de_couv_ummo

Un auditeur attira l’attention sur un nouveau compte Twitter prétendu Ummite passé assez inaperçu, mais qui réussit l’exploit de nous enjoindre à de nouvelles analyses nucléaires dès mai 2016, après la fameuse découverte fin 2015 de la particule X, validée par un second accélérateur de particules américain. Pour donner un tel «avertissement» là aussi, il fallait détenir une information d’un niveau hors du commun.

[Remarque de Gardenteapot : Houla ! Non. Ces infos proviennent du compte Eyaoloowa qui N’EST PAS UMMITE. S’il vous plaît, quelle que soit votre analyse personnelle de ces tweets, soyez vigilant et ne mêlez pas ce compte à mon livre.]

Or, il s’avère que ce n’est qu’en juillet 2016 le CERN a reconnu publiquement son erreur, survenue à cause d’un biais statistique selon eux «cauchemardesque». Il faut savoir que la persistance d’une telle erreur théorique dans notre modèle physique nous aurait peut-être coûté des années d’errances scientifiques. L’enjeu était de taille, et la pertinence du simple tweet était non seulement culottée, mais singulière.

Il apparaît donc que nous avons affaire, quels qu’ils soient, à des interlocuteurs de très haut niveau, capables de s’adresser à une poignée d’ingénieurs et de nobels réunis qui, normalement, auraient autre chose à faire que de recevoir des messages d’extra-terrestres. Autant dire que, si plaisantins il y a dans cette affaire «Ummo», cette plaisanterie n’est pas à la portée du premier fanfaron venu.

L’ouvrage de Stone Gardenteapot porte ce sous-titre énigmatique, «L’avertissement». Sans le révéler durant la conférence, il nous a été confié que c’est la situation internationale, unanimement reconnue comme tendue, qui inquiète nos pèlerins ultra-stellaires, selon les nouvelles lettres reçues récemment. Il est remarquable que les auditeurs de cette conférence aient posé des questions à l’auteur qui montraient qu’un lien demeure possible entre certaines prédictions indiennes et les récentes mise en garde «Oummaines» concernant la prochaine période 2019-2022.

[Remarque de Gardenteapot : Je ne connais rien aux prédictions indiennes, mais, là aussi, de grâce, ne mêlez pas mon livre à ces données (sur lesquelles je ne porte aucun jugement). Les sources sont de nature totalement différente et le livre ne fait aucun lien entre elles (parce qu’il n’y en a pas). Je ne pense d’ailleurs ne jamais avoir validé cet amalgame dans mon intervention lors de la soirée de OVNI Paris.]

L’équipe du Geepi.


Commentaire de l’auteur du livre « UMMO, l’avertissement :

Bonjour, Je suis l’auteur de « Ummo, l’avertissement ». Je vous remercie de votre article sur mon livre. Il y a cependant une petite confusion : seuls les comptes twitter OOMO TOA et OYAGAA AYOO YISSAA offrent une garantie suffisante d’être d’origine oummaine. Ces deux comptes ont donné la fameuse clef anti fausse revendication de la lettre référencée NR20. EYAOLOOWA n’a jamais donné cette clef. Comme ce compte dit l’exact contraire des comptes OT et OAY, il est évident pour moi que la source de ce compte n’est pas Oummaine. Pourriez-vous, s’il vous plaît, corriger votre article et ôter la référence à EYAOLOOWA pour que les gens ne fassent pas la confusion ?

Bien à vous, Stone Gardenteapot (GTP)

https://www.facebook.com/profile.php?id=100014605560449


* Catalogue des lettres reçues depuis 1966 sur le site ummo-sciences.org
* IHEDN Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale
* Association ovni-paris

http://ovniparis.blogspot.fr/2016/12/actualites-ovni-paris-decembre-2016.html
* Cet ouvrage a été présenté par son éditeur, Christel Seval bien connu du monde de l’ufologie, éditeur aux éditions Atlantes (ex-Interkeltia)
http://www.editions-atlantes.fr/

image006

image008


Vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :

Enquête géobiologique n° 2 – Étranges traces circulaires cutanées en Picardie, un début d’explication ? – Janvier 2016

Enquête Ufologique n° 6 – Deux Ovnis au dessus de Beauvais – 22/07/2016

Ovnis et extraterrestres : Quand l’Etat français s’investit dans les recherches





Tags: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Complètez l'opération en chiffre dans la case ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.